lire à haute voix

Longtemps soupçonné et finalement découvert: la sonde américaine Mars Odyssey a détecté de grandes quantités d’eau gelée sous la surface de notre planète voisine. Les mesures des neutrons et des rayons gamma du vaisseau spatial lancé en avril 2001 suggèrent que la glace est cachée dans l'hémisphère sud de Mars - du pôle à la 60e latitude - à des profondeurs d'au moins 60 centimètres. Sa part dépasse 50% en volume - plus de la moitié d'un mètre cube de sol martien se trouve donc dans l'eau gelée. "Vous pouvez donc parler de glace sale plutôt que de roche avec glace", explique William Boynton de l'Université de l'Arizona à Tucson, scientifique en chef du spectromètre à rayons gamma à bord de Mars Odyssey. Et cette glace n'est probablement que la pointe de l'iceberg. Parce que la sonde spatiale ne peut pas regarder plus profondément dans le sol martien - et pas sous la calotte glaciaire de dioxyde de carbone en hiver dans l'hémisphère nord. Mais si le cycle annuel se réduit, il pourrait également y avoir plus de glace d'eau souterraine détectée à cet endroit. L'eau sur Mars est un sujet populaire (image de la science 2/2001, "Mars-Gestade"). La découverte a donné un nouvel élan à la possibilité que la vie ait déjà existé sur la planète rouge - et qu'elle existe peut-être encore aujourd'hui.

Hans Groth

© science.de

Recommandé Choix De L'Éditeur